Momies et motifs

C’est à Deir el-Medina que la découverte a été effectuée en 2015 et c’est un an plus tard que l’annonce est publiée. Dans une fosse familiale déjà parcourue lors de fouilles datant de 1930, plusieurs corps furent retrouvés. Parmi ceux-ci, l’un attire l’attention des chercheurs : une jeune femme dont la tête et les jambes ont disparues. Mais ce qui reste de sa peau est recouvert de traces bleutées.

Les analyses aux infrarouges confirment les hypothèses : ce ne sont pas de simples peintures tégumentaires mais des tatouages qui se déploient sur la peau de la jeune femme momifiée (âgée de 20 à 30 ans lors de sa mort), qui aurait vécu entre -1300 et -1070 av. J-.C. Cette découverte est exceptionnelle car les tatouages habituels ne sont pas figuratifs mais géométriques (traits, points…)

Parmi les motifs, on distingue des lotus sur ses jambes, des vaches sur ses bras (animal associé à la déesse Hathor), des singes sur le cou (symboles de Thot). Représentations divines visant certainement à protéger la personne par les forces associées aux dieux mentionnés.

Le dos lui aussi offre une vue saisissante : la peau semble regarder son spectateur. En effet, deux yeux Oudjat sont fixés sur son dos. Symbole protecteur, oeil d’Horus, hybride d’un  oeil humain et d’un oeil de faucon, il s’agit d’une protection autant que d’un lien vers la dimension invisible de l’existence. L’oeil Oudjat était également indispensable dans la ritualité funéraire, en tant qu’amulettes.

 

Source : www.nature.com/news/intricate-animal-and-flower-tattoos-found-on-egyptian-mummy-1.19864

www.lefigaro.fr/culture/2016/06/07/03004-20160607ARTFIG00020-la-momie-d-une-femme-tatouee-decouverte-en-egypte.php


Une réflexion au sujet de « Momies et motifs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *