À propos

Ce carnet a été initialement conçu comme une annexe au mémoire que j’ai soutenu à l’université de Franche-Comté (Besançon, laboratoire CRIT -Centre de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles) dans le domaine de la littérature comparée. Partant d’un corpus littéraire constitué de quatre auteurs contemporains issus de différentes sphères géographiques (Junichiro Tanizaki pour le Japon, Ray Bradbury pour l’Amérique, Sia Figiel pour les îles Samoa et Stéphanie Hochet pour la France), il s’agit de nouer des liens entre écriture et tatouage. Ce sujet d’étude, issu d’une longue tradition scripturale, connait actuellement un engouement sans précédent : de multiples problématiques sont décloisonnées et peuvent dorénavant s’ouvrir. Au-delà de la thématique centrale de ce mémoire, concentré sur le tatouage en tant que forme d’écriture, cet espace virtuel examinera les marges extensives au tatouage ainsi que son actualité. Exposer les non-dits, soulever les présupposés que recèle l’inscription tégumentaire,  prospecter les marges seront les buts de notre exploration.

Au-delà du tatouage lui-même, il s’agit d’explorer ce qu’est la peau, quelle est sa place dans l’économie corporelle.

-Clémence Mesnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *