Archives mensuelles : juillet 2014

La peau-palimpseste

Parce que le tatouage vit une actualité et une présentation publique sans précédent (la première exposition institutionnalisée en France sur cette pratique ayant eu lieu au quai Branly en mai 2014, dénommée « tatoueur, tatoués ») il semble primordial d’apporter un éclairage scientifique, distancié, une mise en perspective de cette discipline afin d’en discerner les enjeux, d’outrepasser son aspect spectaculaire, décoratif, superficiel (à distinguer de superflu) pour cerner son essence, sa profondeur. En sondant l’élaboration du tatouage, sa temporalité  -diffractée entre le passé d’un corps-archive et l’avenir d’un corps augmenté-, de partager l’actualité bibliographique le concernant.

Ce carnet de recherche vise plus généralement à amorcer des réflexions sur l’incarnation, la modification corporelle et la réflexion autour d’un qui déborde dans le sens où il outrepasse les frontières dans lesquelles il avait été cantonné. Corps-toile, corps-livre, corps-archive.

~Clémence Mesnier